Contrôle qualité de l’eau

L’eau est essentielle à la vie. C’est pourquoi, elle fait l’objet d’un contrôle de qualité permanent de façon à en garantir la sécurité sanitaire. L’eau, pour pouvoir être consommée sans danger, ne doit comporter aucun élément toxique, ni bactérie, parasite ou virus nuisibles pour l’homme. En effet, les bactéries pathogènes, les virus et autres parasites présents dans une eau ne répondant à ces critères minimums peuvent être la cause de maladies contagieuses.

Le contrôle qualité de l’eau est réalisé depuis le captage en milieu naturel jusqu’au robinet du consommateur. Le contrôle est mis en place par les agences régionales de santé et la surveillance est réalisée par le responsable de la production et de la distribution de l’eau.

Les stations de surveillance sont installées à des lieux stratégiques et fournissent des données en temps réel sur la qualité de l’eau. Pour être qualifiée de « potable », l’eau doit donc impérativement être claire et limpide, ne dégager aucune odeur désagréable ni saveur particulière. Cependant, il faut savoir qu’une eau ne répondant pas totalement à ces critères n’est pas, pour autant, dangereuse pour la santé.

Aujourd’hui, pour être déclarée « eau potable », l’eau doit répondre à 63 critères de qualité différents définissant la potabilité microbiologique ainsi que la potabilité chimique. Ces paramètres ont été regroupés en sept catégories principales :

  • Paramètres organoleptiques
  • Paramètres physico-chimiques
  • Paramètres microbiologiques
  • Paramètres relatifs aux substances « indésirables »
  • Paramètres concernant les substances toxiques
  • Pesticides et produits apparentés
  • Paramètres relatifs aux eaux adoucies et déminéralisées (doivent contenir une teneur minimale en calcium et magnésium ainsi qu’en carbonate ou bicarbonate pour l’alcalinité).

L’eau est le produit le plus contrôlé en France. L’OMS a défini les critères de potabilité et donné des recommandations rigoureuses adoptés par les pays développés et la plupart des grandes villes. Cependant, plusieurs régions ou pays de l’Union Européenne ont promulgué leurs propres normes.