Menu

Optimisation énergétique industrielle

Savez-vous combien vous pourriez économiser en diminuant votre facture énergétique de seulement 10 % ? L’optimisation énergétique industrielle permet de définir une consommation en énergie réduite pour la même utilisation.

Il existe deux types d’optimisation énergétique industrielle :

  • L’efficacité active : dans les systèmes de contrôle et de gestion des besoins en énergie (installations électriques, appareillages, flux d’énergie…)
  • L’efficacité passive : isolation du bâtiment.

L’optimisation énergétique industrielle peut être réalisée par des actions simples d’amélioration à ROI rapide (moins de 6 mois) en améliorant les processus et les équipements industriels, spécialement sur les postes énergivores (motorisation électrique, chauffage des locaux, chaufferies, ventilation, air comprimé, pompage, réseaux, éclairage, transformateurs, froid).

Une collecte en temps réel des données permet d’effectuer une analyse des dysfonctionnements et de repérer les surconsommations afin de détecter les fuites. Les cycles de démarrage des unités de production, les baisses de température ou de débits d’air comprimé, la suppression de pointe, la réduction des temps d’arrêts, etc… peuvent être améliorés grâce au relevé de données.

L’optimisation énergétique industrielle peut être réalisée dans de nombreux domaines :

  • Les équipements : technologie, régulation, réglage, dysfonctionnement
  • Les canalisations : isolation, purgeurs, calibrage
  • Les process : récupération, mutualisation, régulation, optimisation
  • Les bâtiments : lumière naturelle, réduction des besoins en chauffage, froid
  • Les usages : organisation des cycles, automatisation, confort.

Après avoir posé le diagnostic, de nombreuses solutions s’offrent pour optimiser les dépenses énergétiques :

  • Mesures et contrôles des consommations
  • Gestion de l’énergie
  • Pilotage énergétique en temps réel
  • Solutions d’énergie
  • Systèmes et composants « smart énergy automation ».

L’optimisation énergétique industrielle, correctement mise en place, peut permettre de réaliser des économies allant de 5 à 15 % à court terme (moins d’un an) et de 10 à 20 % supplémentaire après 1 à 3 ans. Enfin, des économies très substantielles peuvent être effectuées par des actions ayant une incidence à long terme.