Sonde de niveau d’eau pour forage

La sonde de niveau d’eau pour forage permet de réaliser un contrôle continu du niveau dans les réservoirs ouverts ou pour la mesure du niveau des eaux de surface. La sonde de niveau est immergée complètement dans le liquide. Un grand nombre de critères doivent être pris en compte lors du choix d’une sonde de niveau afin qu’elle soit adaptée : milieu, températures, densité. Il faut également préciser la hauteur maximale à mesurer et la longueur du câble.

La sonde de niveau d’eau effectue la mesure, la surveillance et le pilotage du niveau du liquide (stable ou en mouvement). La mesure est réalisée en mesurant la pression différentielle entre la surface du liquide et la position du transmetteur immergé. La pression est transformée en signal électrique avec une technologie piézo résistive et conditionnée en boucle 4/20mA.

Après avoir réalisé un forage, on descend à l’intérieur un tube piézométrique crépiné sur une longueur minimale de 2 mètres et bouché à sa partie inférieure. L’espace annulaire entre le tube et la paroi du forage est comblé avec un matériau filtre sable.

Si la nappe d’eau est captive (en charge), il est nécessaire de réaliser un bouchon étanche autour du tube piézométrique au niveau des couches imperméables traversées. La mesure ponctuelle de la profondeur de l’eau se fait avec une sonde équipée d’une électrode descendue axialement dans le tube. Lorsque l’électrode rentre en contact avec l’eau, elle s’allume et communique la position de la surface de la nappe. Il existe également des capteurs de pression permettant une acquisition en continu des niveaux d’eau en forage.

La sonde de niveau d’eau pour forage est utilisée dans plusieurs types d’application. Elle permet de connaître la profondeur du niveau de la nappe phréatique dans les sols voisins mais également dans les barrages en terre, digues, etc… Elle permet de détecter les fuites à proximité d’ouvrages hydrauliques (digues, canaux, écluses…) si un nombre suffisant de forages a été placé.