Menu

Efficacité énergétique des bâtiments tertiaires

L’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires fait l’objet d’une charte, dans l’attente du décret d’application. Cette charte a été lancée fin octobre 2013. Il s’agit d’un engagement volontaire proposés aux acteurs du secteur tertiaire qui souhaitent commencer une amélioration énergétique de leur parc. Cette charte est également proposée aux organismes collectifs (associations, fédérations) qui effectuent la promotion des intérêts d’un métier ou d’une section particulière du parc.

La charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires permet d’anticiper l’obligation, avant 2020, d’améliorer la performance énergétique des bâtiments existants, à usage tertiaire ou à mission de service public.

La charte intègre l’idée que l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires doit être envisagée comme un vrai projet d’entreprise. La réalisation du projet doit être précédée d’un audit de la situation actuelle comprenant :

  • mesure des consommations d’énergie,
  • état des lieux des bâtiments et des économies potentiellement réalisables
  • établissement et adoption d’un plan de progrès partagé

Au sein de l’immeuble ou du site, les signataires se mobilisent sur la mise en place de trois leviers : la sensibilisation des occupants, l’optimisation de l’exploitation, l’entretien et les travaux d’amélioration de la performance énergétique. Un dialogue est indispensable entre les différents acteurs (propriétaire, exploitant, gestionnaire, locataires) pour la bonne réussite du projet.

La charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires propose 20 actions concrètes à mettre en œuvre par les signataires en vue d’arriver à certaines conclusions telles que :

  • actions de sensibilisation des occupants et optimisation de l’exploitation : investissement limité avec un retour sur investissement compris entre 2 et 5 ans
  • actions sur l’exploitation grâce aux avancées réalisées dans le comptage, le contrôle et le pilotage des automatismes
  • travaux importants envisagés dans le cycle de rénovation du bien immobilier (enveloppe, équipements).

L’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires, devant être mise en place avant 2020, la charte offre un cadre préalable à cette réalisation qui permettra également de réaliser de substantielles économies.